cine qua non

ce cinéma qui pendant en moyenne 2 heures fait oublier les soucis quotidiens ou bien fait prendre conscience de quelque chose, fait ressentir quelquechose, rire larmes le cinéma & ses petites émotions ...du cinéma, indépendant ou non, vieux ou récent ...

24 avril 2012

2 days in New York

de Julie Delpy ( sortie: le 28 mars 2012)
Scénario de Julie Delpy, Alexia Landeau  & Alexandre Nahon

two days in New York

 Marion ( Julie Delpy), photographe,  et Mingus ( Chris Rock), journaliste radio,  vivent  dans un appartement new- yorkais avec leurs deux enfants nés de relations antérieures. L'arrivée de la famille française de Marion va bouleverser leur petite vie paisible...

      On ne choisit pas sa famille... tel est le message que semble nous faire passer Julie Delpy à travers son dernier long métrage, 2 days in New York, la suite de 2 days in Paris. En effet,  entre un père à l'humour grivois gros consommateur de fromages et de saucisson et une soeur, psychiatre nymphomane et son petit ami franchement idiot, ex de Marion. Tous les trois débarquent à New York à l'occasion du vernissage de cette dernière ce qui provoque un gros clash de culture. On pourrait reprocher à Julie Delpy de multiplier les clichés mais j'aime son sens de l'autodérision. En effet, l'actrice-réalisatrice se moque du monde auquel elle appartient : les français en prennent plein leur grade mais aussi les américains et leur côté artiste bobo avec l'apparition du très "undergraoooouuund"  Vincent Gallo qui lui achète son âme. certaines  scènes sont juste jubilatoires. Chris Rock et son air constamment ahuri est tout simplement excellent dans le rôle   du gendre complètement dépassé par sa belle- famille assez loufoque. J'aime la légereté de ton de la réalisatrice mais aussi sa folie  et sa poésie. Car, si dans le film, Marion n'attend que de voir les talons de sa famille, Julie, réalise un film familial en dirigeant son papa , Albert Delpy dans le rôle du père de son personnage et en rendant hommage, à travers le petit spectacle d'introduction, à sa mère décédée.

Ainsi, Julie Delpy signe ici une comédie franco-américaine à la Woody Allen. Pour ma part, ce long - métrage me donne envie de  découvir la première partie , 2 days in Paris dans lequel elle dirigeait déjà Albert Delpy , sa mère Marie Pillet , Alexia Landeau et Alexandre Nahon qui signent aussi ici, le scénario ...

* * *

2002438420024382200243882002437920024383  200243872002438520024389

Posté par zaboue à 13:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire